TA KYMATA ou la Grèce retrouvée

Ahhh Toula et Mariana ! Quel accueil et quelle cuisine !

Tout, là-bas, sur la presqu’ile de Sithonia, Ta Kymata est à l’image de Toula et de Mariana. A elles deux, elle veillent à l’âme de l’ultime restaurant de poissons de Neos Marmaras ou de toute la Grèce, peut-être : Ta KyMata. Neos Marmaras ressemble aux nombreuses petites villes balnéaires qui bordent les côtes de la province d’Hakidiki, au sud de Thessalonique : trop de boutiques de souvenirs, trop de fast food, trop de gens sans le sous, sûrement, aussi … Et pourtant, au bout du petit port de pêche, il y a Ta KyMata. Le nez en l’air, à la recherche d’une table simple et authentique, Marc a comme … flairé l’endroit.

Les petites tables nappées de carreaux bleus, la clientèle d’habitués attablée, la vue sur le port, peut-être … On ne sait pas pourquoi, à quoi les choses tiennent … mais ça sentait bon la Grèce et sa tradition de table. Vassilis ne nous a pas « alpagué » dans la rue; nous nous sommes approchés, avons parlé « poissons » et il nous a alors montré la pêche du jour : deux tiroirs de poissons dans leur habit de glace pilée. Nous en avons choisi un, ensemble, sur ses conseils, (une sorte de dorade mais ça n’en était pas une; un tsipoura ou lavraki peut-être), très prisé des grecs, nous a-t-il dit, moins gras que la dorade. Simplement grillé et servi avec une émulsion tiède huile d’olive-citron, hummmm …nous nous sommes régalés de la chair et de la saveur vraie de ce poisson du jour, des aubergines grillées et du vin blanc frais …

Le bonheur, en somme. Mariana et Toula ont fait le reste, en nous offrant les desserts et les cafés, heureuses de nous voir apprécier leur table. Gâtés et tellement heureux de trouver, de retrouver cette cuisine simple et authentique que la Grèce a perdu. Merci à toi, Mariana, de t’accrocher pour garder l’âme de Ta Kymata, seul restaurant digne de ce nom, au milieu de trop de mal-bouffe. Please, do not change anything ! Merciiiii

Comments are closed.