Page 1
Citation

C’est pas tout ce que j’ai, mais ça, je l’ai

lunettes-rosesJ’ai le cœur accroché dans le grand escalier de bois de « Rose Alma ». A chacune des marches gravies se dévoilaient à mes yeux d’enfant les objets exotiques, ces trésors amassés et accrochés là, par ma grand-tante Gabrielle.

 

J’ai une main gauche pour écrire et un œil droit directeur. Cherchez l’erreur …

 

J’ai toujours l’air de chercher Beaubison, mon caniche noir à manteau rouge monté sur roulettes. C’est faux. Pourtant, la cordelette pour le tirer traîne toujours entre lui et moi.

 

J’ai un amour qui soigne son look. Lui ne voit pas le temps passer; j’y vois quelques avantages, me concernant …

 

J’ai des lunettes roses sur le bout du nez depuis mon plus jeune âge. D’aucuns ont essayé de me les retirer. Sans succès.

Image

Röslein, Röslein, Röslein rot

Inspirer, humer, admirer, vénérer les roses de mon jardin. Et me revient ce poème de Goethe. « Röslein, röslein, röslein rot … » Classe d’allemand, 4ème 3, lycée du Fayet. Au pupitre, Frau Rivolet [lire rivolette]. Ich bin Ursula; mon prénom de cours que j’exécrais. Une détestation inversement proportionnelle à mon amour pour cette langue, transmise de manière si extraordinaire par cette femme. Du rouge profond de mon « Crimson red » au cuisse de nymphe de « Clair Matin », en passant par Blanche Colombe, Blue Lavander, César, Pink Cloud …
Crimson red

Crimson red, velours intense, parfum entêtant. LA rose

Clair matin

Clair matin, délicat comme le jour qui nait. Son bouton abricot devient cuisse de nymphe effarouchée, légère comme l’onde, pure, éphémère …

César

César, faussement rose, délicatement jaune, somptueuse

Pink cloud, ardant, arborescent, prolifique buisson de perles fuchsia

Pink cloud, ardant, arborescent, prolifique buisson de perles fuchsia

En passant

« Selfilles » façon Beaux arts

20160511_143904-recadréOn a rien inventé. L’art de l’auto-représentation existe depuis Narcisse, admirant son reflet dans l’onde, autoportrait fugace. Le Selfie n’en est que la version la plus récente. Il ne daterait que de 2012, même si l’un des précurseur en la matière, l’artiste et blogueur dissident chinois Ai WeiWei l’ai utilisé lors de son arrestation en 2011. Ai WeiweiA voir durant l’expo du Musée des Beaux Arts à Lyon, en ce moment.20160511_142126-recadré

L’autoportrait peut prendre les formes les plus diverses : du plan serré de l’artiste en passant par le corps, sans tête qui en dit plus encore parfois que le visage. J’ai été saisie par ceux de Munch (Le Cri), troublée par le regard un peu fou de Duncan, l’écossais et émue par le corps nu à l’enfant de Cécilia Walton.

20160511_150358-Walton

20160511_160356-comp

 

 

 

 

 

 

Mais, ce qui m’a inspirée, c’est la « composition » faisant allusion à sa personnalité. Et, à l’instar du peintre hollandais, Samuel Van Hoogstraten, j’ai tenté de me représenter par le contenu de mon sac à main. Me reconnaissez-vous ?

Van HoogstratenSelfie-sac-moi-bis

 

 

 

 

 

 

L’exposition de Rembrand au selfie a suscité des questions, des étonnements, des envies, aussi.20160511_163811-recadré Comme faire un « selfilles » avec Laurence qui m’accompagnait.

 

 

Citation

Un, deux, trois

bonbons2Quatre,  cinq puis six

Il en ajouta six autres.  Deux carambars goût fraise et quatre goût coca-cola

Se déplaça parmi les bocaux et compta six crocodiles bleu

On l’observait du comptoir. Dix-huit  pièces à présent. On suivait ça de près.

On n’aimait pas ces sales mioches qui vous volent de la marchandise, profitant de ce qu’on avait le dos tourné … Bon, celui-là, on le connaissait bien mais   ça n’empêche    ça n’empêche

Il fureta entre les rayons, à la recherche des bâtonnets de coco

Il en prit trois et les glissa dans le petit sachet transparent.

Dix-neuf, vingt, vingt et un.  Ben, on ne s’ennuyait pas. C’était la fête ou quoi ?images7XGJ5G16

On avait aperçu son billet de cinq euros, serré-là, dans sa petite main gantée.

On se disait : « Il sait pourtant compter, il est en CE2 ». Il ne pouvait pas se tromper. Il ne fallait pas qu’il se trompe.

Vingt-deux, vingt-trois, vingt-quatre. Des boules de guimauve, cette fois. Il en prit encore trois. Vingt-sept. Le sachet était déjà bien rempli.  Il fallait qu’il s’arrête là. Il n’aurait pas de quoi payer, le pauvret…

Continue Reading →

Citation

Je passe mon temps à faire des listes

 todolistJe passe mon temps à faire des listes.

Dès que je pense à la journée qui m’attend ou au prochain repas,  à l’instant même où je pose un pied par terre, que je m’attable à la cuisine ou à mon bureau,  je liste,  je note, je compile les idées, les rendez-vous à prendre ou les choses à ne pas oublier.

Ou que je sois, en fait, quelle que soit l’heure de la journée ou de la nuit, c’est plus fort que moi, il faut que je mette noir sur blanc une pensée ressurgie, une envie soudaine. Bref. Les petits blocs de papier de feuilles recyclées, découpées et agrafées dans l’angle prospèrent dans la maison, sur le bureau, à côté du grille-pain, sur le bord de la cheminée et se glissent même entre les coussins du canapé.

Acheter miel !

J’inscris, accumule, superpose, intercale les choses à faire : écrire à la mutuelle, allo ophtalmo, ostéo, livre bibliothèque, appeler Jeanne, poster colis maman, passer voir Oscar… A peine suis-je assise dans mon fauteuil que je bondis. Stylo et papier en main, je note avec l’empressement d’un condamné la dernière fulgurance : acheter miel !

Mes listes se perdent, se cachent, me jouent des tours;  une de perdue, 10 de démarrées. Les malines croient me semer … Quand elles ressurgissent, je les aie déjà remplacées. Perdu, les filles !

Continue Reading →